Vous êtes une équipe de consultants

Vous êtes une équipe de consultants qui évalue les actions de Culture pour tous.
Écrivez la synthèse de votre travail d’analyse, à transmettre à la présidente d’ALLIES, dont dépend Culture pour tous.

La présidente vous a demandé de mesurer/vérifier en quoi les actions de Culture pour tous concourent :

  • à réduire les écarts entre les cultures,
  • à l’émancipation,
  • à effacer les rapports de domination entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent.

Vous dites dans votre synthèse comment vous vous y êtes pris pour évaluer (critères) et vos conclusions.

Texte produit par l’atelier 4 lors de la FAMEUSE journée de Culture pour tous, le 3 décembre 2019 :

Nous consultants provenant du secteur social et culturel avons évalué que :

  1. Culture pour tous contribuait à réduire les distances entre les identités culturelles plurielles des actionneurs et l’offre culturelle « institutionnelle » :
  2. Par l’outils qui est le site internet indexant des propositions culturelles gratuites et payantes
  3. Par la mise à disposition d’invitations qui permettent de sortir en gorupe et favorise la diversité des publics dans une salle
  4. Par le dispositif de guichets et de permanences qui facilite l’autonomie.
  5. Culture pour tous concourait à l’émancipation de tous les acteurs :
  6. Grâce aux rencontres qu’elle permet entre les acteurs.trices culturel.le.s et les actionneurs
  7. Grâce aux ateliers d’écriture qui permettent à chacun de se sentir légitime et de se forger un avis, à construire un avis critique (site les Ecrieures).
  8. Culture pour tous, c’est l’antithèse de la domination tant la place de chacun, actioneurs ou professionnels, n’est pas définitive. Celui.celle qui donne reçoit :
  9. Grâce à la possibilité pour un actionneur d’inviter quelqu’un
  10. Par l’enthousiasme des actioneurs auprès des équipes des structures culturelles

Cette évaluation a été faite à l’aulne des témoignages des actionneurs et de la relaiton de proximité qui nous lie. Parmi les indicateurs que nous avons utilisés :

  • La fréquence d’utilisation du dispositif après sa première utilisation,
  • La mobilité (la distance de plus en plus grande parcourue pour découvrir une offre)
  • L’autonomie,
  • La confiance en soi restaurée, la capacité à tenter, essayer,
  • L’appropriation des codes culturels utiles à toutes autres fins (emploi) tels que la ponctualité,

Le nombre de personnes qui ne se servent pas du dispositif mais ont une vie culturelle choisie.