COMPULSORY FIGURES

A l’occasion de la Fête des Lumières Les Subsistances ont hébergé deux artistes : Xavier Veilhan et Stephen Thompson pour la création d’un spectacle mêlant patinage artistique, lumières, son et projection.

Installés en plein air, nous voilà servis de plaids afin de pouvoir tenir sous le froid de la verrière le temps de la performance. Une projection de diverses vidéos, sans réel rapport mais très esthétiques, ouvre le spectacle. Dans un coin Xavier Veilhan semble orchestrer le tout et ne cesse durant le spectacle de dessiner de manière vive sur sa petite table. Arrive enfin le tant attendu patineur, Stephen Thompson, censé faire revivre une ancienne épreuve des jeux olympiques : les figures imposées. Et c’est dans un silence le plus total que la prestation s’exécute, le patineur tourne et tourne et tourne et tourne encore afin de former des cercles parfaits avec comme seul outil de mesure, ses bras. Et le patineur tourne encore, ces tours nous montent à la tête, on ne cesse de se questionner, on imagine et suppose ce qu’adviendra cette scène de glace. Quel représentation, dessin ressortira de ces tours et de ces traits formés par les patins. Mais avant même de pouvoir le savoir la scène s’assombrit, le patineur s’en va et entre un chœur de jeunes filles. Encore une fois milles et une questions nous viennent à l’esprit. De la lumière illumine quelqu’un. Pourquoi ? Pas le temps de le savoir le patineur revient habillé d’une pimpante combinaison orange. Celui-ci s’empresse de déposer des lampes aux quatre coins de sa scène, afin d’illustrer son œuvre créée à coups de patins… Et puis il tourne et tourne encore… Au final nous ne verrons rien de ce dessin, seulement quelques esquisses de Xavier Veillhan dessinées pendant la performance. On en ressort confus, un peu refroidi (et pas seulement par la température ambiante). Mais la musique était appréciable, les figures exécutées à la toute fin du spectacle plaisantes et les vidéos fascinantes. Mais le doute plane toujours sur le rendu final de ces figures imposées….

Alyssia