Dom Juan au TNP Salle Jean Bouise

Le parti pris d’Olivier Maurin de présenter le Dom Juan avec une mise en scène très épurée au niveau du décor peut surprendre. Elle a certes l’avantage que le spectateur se concentre davantage sur le texte de Molière. Curieusement, on s’accroche au texte sans jamais laisser de côté le sens de la pièce et on sent les spectateurs réceptifs par les légers murmures que suscitent l’attitude de Dom Juan vis-à-vis des femmes qu’il manipule sans aucun remords. Que dire de Sganarelle et d’Elvire : l’un parfait valet de son maître qu’il essaye de remettre sur le droit chemin et d’Elvire femme éplorée mais naïve à bien des égards. Pour ceux qui ont des souvenirs du collège où nous devions apprendre des tirades, pour les déclamer en classe face à nos camarades, reviennent alors les souvenirs du travail de mémorisation des acteurs. Merci à eux d’avoir mis en avant le texte de Molière. Une adaptation de Dom Juan fort bien réussie.

Raphael

Crédits > holding hands by Oleksandr Panasovskyi from the Noun Project