Structures du Social,de l’éducatif et Salles de cinéma le 10/10/2019 Cinéma “La Duchère” Deuxième partie

Retour bref en salle pour un “débriefing” avec des réactions communes entre toutes les tables et enfin un repas délicieux bien mérité  pour nous aérer l’esprit !! Ce qui fut facile, en effet, mis en confiance pendant les tables rondes, les langues se sont déliées et nous ont amenées à réfléchir sur le sens de notre vie : avec quelles valeurs, comment les articuler. J’étais contente de voir que ce débat improvisé  nous liait bien que d’âges différents. Après beaucoup de “parlottes”, nous avons pu jouer avec une table de sons de haute qualité : “un pur joyau de technologie”.

Deuxième partie de la journée consacrée uniquement au cinéma. Ils nous a été présenté 2 films courts sur le même thème : la guerre afin de réfléchir comment peut-on emmener et axer l’opinion du spectateur via certains plans… J’ai retenu de ce débat surtout outre les manipulations des cinéastes surtout : arrêtons de sacraliser le cinéma d’art et d’essai avec un langage qui isole les Jeunes (musée, arts..). Réfléchissons ensemble comment séduire ces jeunes par de nouvelles formes de contenants et non de contenus ce qui nous oblige à nous réinventer : acceptons le divertissement, les Hors les Murs, retenons que la plus-value dans l’espace culturel c’est le collectif !!!!

Dernière partie de la journée : mise en situation d’un doublage de cinéma, sous le film de “Courgette” avec un thème choisi par nous mêmes. N’étant que bénévole, les professionnels m’ont aidée à choisir mon projet (aller au cinéma), mon rôle (accompagnante) mon public (les migrants), mon financement (association), les horaires (soirée ouverte ou pas à d’autres publics), mon partenaire (le cinéma), qui choisit (l’accompagnante et le cinéma pour ses compétences). Le doublage pour la compréhension de mon Public / en phrases courtes, des mots choisis (très simples), la vitesse (parler au même rythme que le son).
Cette aide intrusive ne m’a pas dérangée, en effet, j’ai découvert sur “le terrain” la nécessité de toutes ces compétences avec leurs complexités et non un simple coup de fil au cinéma !!!

En débriefing ensuite, j’ai beaucoup ri, en effet, les autres groupes avaient eu les mêmes difficultés !!
Une journée très chargée mais très formatrice, par ses propositions adéquates et de qualité, qui je réalise va beaucoup m’aider pour accompagner mais aussi lors des rencontres futures de comprendre mieux les professionnels.

Merci à Culture Pour Tous de cette opportunité.
Marie-Christine

Crédits > Cinema by Graphic Tigers from the Noun Project