17 Octobre 2019 aux “Clochards Célestes ” L’Ennemi intérieur” / Première patrie

Chantal.B. et Marie-Christine.D. ont eu la chance de voir ce spectacle, voici leurs impressions / 

Chantal / Très bien joué avec une difficulté d’entrer dans le scénario.Cela demande une “sacrée” concentration, j’ai eu mal à la tête.

Marie-Christine / une histoire de radicalisation d’un jeune élève leader de sa classe vécue en direct via le téléphone et ses conséquences désastreuses sur la bande de copains Traumatisés, très vite une aide psychologique leurs est portée. Dans un huis-clos très intense émotionnellement, la parole des 3 copains restant se libère ; celui du souffre-douleur, du meilleur copain, du “pion” psychologue. A eux tous, ils vont trouver une stratégie pour éviter que la petite amie du radicalisé parte également. Rien ne se déroulera comme prévu mais finira sur une note d’espoir après bien des affrontements physiques, des rêves et des désespoirs qui se cognent, s’entrelacent et les emprisonnent tous à la fois.

Une mise en scène comme toujours très sobre pour mieux porter la parole : un drap, un vieux pouf, une lampe, avec de nombreux déplacements à travers la scène : courts et rapides.
L’autrice s’est largement inspirée de Steinbeck, cad, “Des souris et des Hommes” avec la question permanente / Qu’est-ce que le paradis ?
Le jeu des comédiens très intense avec de très longs textes parfois mais jamais sans faute note de diction ou d’émotion ce qui permettra de retenir son attention et de comprendre au final le déroulé de l’énigme.

Un bord de scène a suivi pour débattre avec une classe d’élèves, eux-mêmes fortement émus et dans ce sens, il a été bien nécessaire !!!

Cordialement.
Yasmine

Crédits > Nuclear by Muhammad Tajudin from the Noun Project