C’est une ville sous la ville
C’est une ville par-dessus la ville
Juxtaposition, surimpression de couleurs chatoyantes sur les grands monolithes de plexiglas et les tablettes de papier
La Cité, la Polis est un méta-langage,
Un brouillard de mots noyés dans les artères du monde
Sur les murs de la ville grise,
Partout,
En un ramage d’affiches et de placards,
C’est ton nom que ces ailes murmurent
Écoute…
De quelles promesses, de quels échos se fendent les hauts murs d’images, les barrières de mots ?
De quelles alcôves ces mélodies cryptiques sont-elles la clé ?

Paul

Texte écrit à l’occasion de l’atelier d’écriture critique organisé par Culture pour tous le 12 septembre 2019 et animé par l’auteur Mohammed El Amraoui de l’association Dans tous les sens.

Crédits > buildings by Thengakola from the Noun Project