Propositions des artistes amateurs

Marie-Christine .D. en temps qu’amatrice a participé à cet événement, voici son partage vécu lors des ateliers /

Durant quelques semaines, j’ai participé à

1) l’atelier poterie avec pour thème “Tombez le masques” qui a été pour moi très intéressant ; ignorante de la manipulation de la terre, l’accompagnement du groupe et de l’animatrice m’a été essentielle. L’esprit de l’équipe était en plus de l’entre-aide : joyeux, zen et fructueux en divers échanges aidant à nous révéler à nous-même.
En plus de la terre, j’ai appris le cloutage des panneaux- photos, les dispositions dans l’espace tout en devisant gaiement. Nos masques (rituels, africains, surréalistes…) ont été bien appréciés, leurs placements étaient lumineux soulignés par la présence de statues de la cie “Systèmes K”. Je regrette un peu que nous n’ayons pas eu un endroit spécifique pour se poser avec les spectateurs pour expliquer nos travaux réalisés dans une ambiance si enrichissante pour tous les participants.

2) l’Atelier surcyclage ayant pour thème “les nouveaux Voisins”, là aussi très nouveau pour moi. D’abord, le mot surcyclage vient de l’anglais pour expliquer qu’à partir de matériaux récupérés, nous créons une œuvre toute différente de leur utilisation propre. Une ambiance très sympathique, studieuse et aidante vis à vis des uns des autres, une animatrice à l’écoute de nos besoins, respectueuse de nos diverses personnalités avec du matériel impressionnant mais adéquat, très bien préparé. Les “nouveaux voisins” représentaient, pour nous tous, une rencontre attentive à notre entourage symbolisée avec divers matériaux récupérés dans les cantines, la nature etc.
Ils étaient exposés au bar en raison du temps incertain, pas trop visibles pour certains au contraire de moi, j’ai trouvé ce lieu chaleureux et nous entraîne à nous poser la question “une œuvre exposée dans toute sa dimension, dans un lieu sans chaleur flatte notre égo certes mais nous touche-t-elle mieux et reste-t-elle utile à la société ?

Conclusion /
Ce festival (Mémoire Vive) mérite d’être mieux connu, par ses nombreuses propositions artistiques et réflexives, il nous aide à penser sur le quartier, la culture, les problèmes sociétaux…. tout en s’amusant. Un seul regret pour moi, par la grande variété du festival, je n’ai pu assister aux “rencontres-canapés”. Ce sera pour l’année prochaine et vous ? N’hésitez pas à vous inscrire pour des ateliers ou venir vous amuser tout simplement.

Cordialement.
Marie-Christine