Festival “les cinémas du Sud” Institut Lumière le 12 Avril 2019 “Une urgence ordinaire”

Encore peu connu du public non militant malgré ses 19 ans d’âge et sa richesse filmographique, ce festival est annuel à durée limitée faute de moyens financiers et toujours avec débats.

Le 12 Avril, Marie-Christine. D. a vu “l’Urgence ordinaire” de Mohcine Besri, voici ses impressions. En raison du problème cérébral du petit Yahoub, sa famille l’emmène d’urgence à l’hôpital de Casablanca. Sa famille va se démener pour régler cette opération si coûteuse par de multiples voies / combines de filouteries, adoption vénale ce qui est révélateur des difficultés de couples, de soins, de survie tout simplement dans la société marocaine. L’hôpital est un personnage en lui-même, il a été filmé dans un hôpital désaffecté avec de nombreux figurants pour bien démontrer la surcharge des hôpitaux marocains. Le film est réalisé en longs plans, des dialogues non superflus qui vont à l’essentiel avec les questionnements du propre cinéaste par exemple  / Qu’est-ce le rôle de l’hôpital, faut il le retour des médecins formés à l’étranger ?….

Marie-Christine